parler par la voix du peuple
la voix du peuple ,
1) Dans une vraie démocratie, il faut un support de communication pour parler des élus, pour valider leurs actions ou critiquer leur immobilisme.
Trop d'élus corrompus (parait-il), trop d'élus absents ou invisibles, trop d'incompétences et d'inaptitudes, et puis aussi des élus vertueux mais peu médiatisés. 


2) Trop de personnalités bouffies d'orgueil et de fatuité, trop d'inutiles, trop de deniers publics aspirés par les  sempiternels élus multi-mandats, scotchés à leur place... Un vrai gachis.
Mais si on ne met pas de noms sur ces "trop", ça sert à quoi ?
Le dénigrement systématique et imprécis, ce n'est pas bon. Alors ?...
Alors, on dit tout.
 On félicite les élus vertueux et on conspue les mauvais et les traitres
.

La place publique, l'agora, c'est ici
.





3) une justice à deux vitesses, ce n'est pas conforme aux principes républicains.
la plus belle devise du monde !
Ce n'est pas une devise pour les chiens.
 
Trop d'injustices éhontées et
répétées, un pays qui part à vau-l'eau, ce n'est pas non plus le fait d'un peuple responsable et réactif. On peut faire mieux.

 
4) Soyons concrets et visons des objectifs accessibles.

La presse ne fait plus son travail critique.
Ce que les merdias ne disent pas, disons-le de la manière la plus efficace possible.
Pas un mot plus haut que les autres, juste les faits,  les noms des responsables, ce qui était attendu, ce qui est constaté, le chiffrage des dégats ou des bienfaits.



5) Commençons par vider les abcès.
Le mal vient des responsables qui ont mandats pour changer les choses et ne font rien.
On peut constater qu'ils s'enrichissent vite mais n'agissent pas aussi vite pour assurer les mêmes chances à leurs administrés-électeurs-contribuables.
Pourquoi cela ?
On ne voit pas beaucoup d'exemples de réussites, de citoyens satisfaits de leur situation.

6) On n'a pas laissé la paroles aux précaires, pourtant des citoyens comme vous et nous.
Qui se soucie de ce qu'ils vivent ou ne vivent pas ?
Pourquoi leur situation perdure, se dégrade, va se dégrader de plus en plus ?
7) Au lieu de fédérer un peuple, pour lui donner force, courage et avenir, un système partisan a été institué pour générer des divisons, affaiblir les Français et les rendre vulnérables.

Qui ne le voit pas ainsi ?



suite